Le sommaire  
 
MIZORAM-MANIPUR
CHINE
JAPON
INDE
ASIE CENTRALE
EUROPE ORIENTALE
AFRIQUE
AMERIQUES
OCEANIE
HYPOTHESES HISTORIQUES
DANS L'ACTUALITE
 

    La Newsletter  
  Pour recevoir
régulièrement
nos news
 

    Le Courrier  
 
>Voir 
 

    Les Liens  
 
>Voir 
 


  Accueil > HYPOTHESES HISTORIQUES
 
HYPOTHESES HISTORIQUES  Imprimer   Envoyer par mail
 


20 décembre 2006 / 02h01
- OÙ SONT LES TRIBUS “PERDUES” D'ISRAËL ?

Les érudits et ceux qui étudient la Bible ont longtemps cherché à savoir où étaient passées les tribus perdues d’Israël.
Beaucoup affirment qu’elles ont disparu de l’Histoire, après avoir été emmenées en captivité dans l’Assyrie antique, ou qu’elles sont retournées à Jérusalem, après avoir erré un certain temps, pour devenir ce que nous appelons, aujourd’hui, les Juifs. D’autres affirment avoir “trouvé” les tribus perdues dans un coin retiré de la planète. Mais ces idées et ces spéculations ne tiennent pas compte de ce que la Bible révèle, et de ce que rapporte l’Histoire au sujet des tribus d’Israël.

La plupart des érudits ne saisissent tout simplement pas la signification des prophéties bibliques, qui indiquent la localisation actuelle des “tribus” qu’on appelle les tribus perdues. Bien que de nombreuses prophéties aient été scellées “jusqu’au temps de la fin” (Daniel 12 :4), les prédictions au sujet des tribus d’Israël ont été données pour être comprises, juste avant le retour de Jésus-Christ ! Ces prophéties remarquables sont en marche, aujourd’hui !


Des caractéristiques spécifiques

Il y a près de quatre mille ans, Dieu révéla à Jacob les caractéristiques qui identifieraient les descendants des douze fils de ce patriarche “dans la suite des temps” (Genèse 49 :1). Trois siècles plus tard, Moïse rapporta des prophéties similaires (Deutéronome 33).

Bon nombre de prétendus chrétiens affirment que ces prophéties de l’Ancien Testament n’ont plus de valeur, alors qu’il n’y a rien de plus actuel ! Nous vivons à une époque où, considérant les événements du passé, il est possible de reconnaître que ces anciennes prophéties ont bel et bien été accomplies par des nations qui existent aujourd’hui !

Les prophéties ont prédit que le Messie appartiendrait à la tribu de Juda, que Juda serait un peuple connu pour sa foi dans les lois divines de l’Ancien Testament, et qu’il serait comme un lion sur le qui-vive, sur la nuque de ses ennemis (Genèse 49 :8-12) – une description appropriée des Juifs de la nation d’Israël moderne. Mais qu’en est-il des autres tribus ?


Pas toujours perdues

Il est important de comprendre que celles qu’on appelle les tribus “perdues” n’ont pas toujours été perdues. Jésus a dit à Ses disciples : “Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël” (Matthieu 10 :6). Pour remplir cette mission, ils devaient connaître où étaient situées les tribus d’Israël ! Le livre de Jacques est adressé “aux douze tribus qui sont dans la dispersion” (Jacques 1 :1). L’apôtre Jacques savait à qui il écrivait. Josèphe, qui était Juif, rapporte qu’au 1er siècle “les dix tribus sont toujours au-delà de l’Euphrate, et forment une grande multitude” (Antiquities of the Jews, 11 :5 :2. C’est nous qui traduisons tout au long de cet article). Elles étaient en Parthie – une région au sud de la mer Caspienne – là où les Israélites furent emmenés en captivité, des siècles auparavant.

Au début du 4ème siècle apr. J.-C., Eusèbe rapporte que l’apôtre Thomas alla en Parthie et André en Scythie – des régions situées près de la mer Noire et de la mer Caspienne, où se trouvaient les Israélites (History of the Church, 3 :1 :1). Les premières traditions situent aussi les ministères de Barthélemy et de Philippe dans ces mêmes régions, ce qui montre que les apôtres savaient où étaient les tribus d’Israël à leur époque.

Pour comprendre les prophéties aujourd’hui, il est essentiel de connaître d’abord l’identité et la localisation des nations israélites modernes, car les événements tumultueux qui auront lieu, juste avant le retour du Christ, affecteront tous ceux qui vivent dans ces nations (Jérémie 30 :7).

Le prophète Esaïe, en décrivant le retour à Jérusalem des tribus dispersées, a écrit : “Les voici, ils viennent de loin, les uns du septentrion et de l’occident, les autres du pays de Sinim” (Esaïe 49 :12). Les tribus dispersées se trouvent au nord et à l’est de Jérusalem. Mais comment pouvons-nous les distinguer entre elles ? C’est l’une des raisons pour laquelle les caractéristiques nationales listées dans Genèse 49 et Deutéronome 33 sont importantes.


Les fils de Joseph

Les prophéties révèlent que les fils de Joseph – Manassé et Ephraïm – seraient les peuples israélites les plus importants à la fin des temps, à partir des années 1800 apr. J.-C., soit 2520 ans avoir été emmenés en captivité. Il a été prophétisé que les descendants de Manassé deviendraient une grande nation, et ceux d’Ephraïm un ensemble (ou une multitude) de nations (Genèse 35 :11 ; 48 :19). A eux deux, ils hériteraient des meilleurs endroits de la terre, ils posséderaient les portes de leurs ennemis, ils coloniseraient le monde et seraient un peuple généreux, contribuant au bien-être de l’humanité (Genèse 22 :17-18 ; 49 :22-26).

Ces prophéties se sont accomplies sur les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et les nations britanniques du Commonwealth. Aucune autre nation ne peut être plus proche de ces descriptions des temps de la fin. Les détails de ce sujet sont beaucoup trop complexes pour être traités dans cet article ; pour de plus amples informations, écrivez-nous pour recevoir un exemplaire gratuit de notre brochure instructive Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne selon la prophétie.


Des indices indiscutables

Les autres courtes descriptions, données dans Genèse 49, révèlent des indices indiscutables sur les descendants modernes des tribus “perdues”.

La tribu de Ruben devait devenir une nation très peuplée, possédant la puissance et la dignité d’un premier-né, mais elle serait “impétueuse comme les eaux”, et encline à la satisfaction des passions sexuelles (Genèse 49 :3-4 ; Deutéronome 33 :6). Cette description correspond bien à la France des temps modernes, dont ses descendants gaulois sont originaires d’Israël. Lorsqu’un homme politique français s’affiche ouvertement avec sa maîtresse, personne ne sourcille. Pendant des siècles, la France fut un grand empire colonial, et le français était la langue diplomatique. Cependant, la prééminence de la France s’est affaiblie au profit des Etats-Unis et des nations britanniques du Commonwealth.

La tribu de Dan est “un serpent sur le chemin” (Genèse 49 :17) ; son peuple errant a laissé sa marque dans des noms de lieux comme le Danemark (la marque de Dan).

Zabulon habite au bord de la mer, il est un “refuge pour les navires” (verset 13), et il se “réjouit […] dans [ses] courses [ou dans ses expéditions]” (Deutéronome 33 :18-19). Ces versets évoquent un peuple côtier, prospérant dans le commerce maritime – comme les Hollandais.

Gad “repose comme un lionne”, et joue un rôle essentiel au sein des nations en tant que celui qui “a exécuté la justice” (versets 20-21). Cela rappelle l’esprit de la Suisse – neutre depuis les années 1950, fortement militarisée avec la défense comme objectif, et le foyer de nombreuses organisations internationales.

Siméon et Lévi ont été dispersés parmi les tribus à cause de leur caractère violent et de leurs actions dictées par eux-mêmes (Genèse 49 :5-7). Mais les Lévites étaient les enseignants des statuts de Dieu parmi les tribus (Deutéronome 33 :8-11), et ils avaient été choisis pour servir dans le temple à cause de leurs talents musicaux (1 Chroniques 15 :16-22).

Aser est riche, il “fournit les mets délicats des rois” et fait des affaires avec le fer, l’airain et l’huile (Genèse 49 :20 ; Deutéronome 33 :24-25). Issaccar est décrit comme “un âne robuste, qui se couche dans les étables” (Genèse 49 :14-15), Nephtali comme “une biche en liberté” qui “profère de belles paroles” (verset 21), et Benjamin comme “un loup qui déchire” (verset 27).

Ces anciennes prophéties – destinées à être comprises dans les derniers jours – expliquent la localisation et le rôle des nations israélites modernes aux temps de la fin. L’Eglise fondée par le Christ a reçu pour mission d’informer les habitants de ces nations sur les raisons pour lesquelles elles ont été bénies, et quel sera leur avenir.

– Douglas S. Winnail
http://www.mondedemain.org/html/f177.html



Haut de page Article rédigé par Y.K - Source : http://www.mondedemain.org/html/f177.html
 


© tribusperdues.com 2006 - Design Dialect'Image - Réalisation Inov@net